stage syndical FSU et collectif romeurope – scolarisation et précarité des élèves roms

La FSU et le collectif RomEurope de l’agglomération nantaise organisent un stage à l’attention des personnels d’éducation pour faire le point sur la scolarisation des enfants roumains roms habitant dans le département et améliorer les conditions concrètes de leurs parcours scolaires – dans un contexte national et local, où l’hostilité administrative, voire la stigmatisation institutionnelle, la pénurie de moyens d’enseignement pour les enfants allophones et la précarité des familles développée par les politiques publiques de désinsertion des roms roumains installés en France structurent un accès discriminatoire à l’école.

Mardi 11 janvier 2011
Maison des syndicats à Nantes, salle F, de 9h00 à 17h00

Matin
– Situation administrative des Roms en Europe et en France en particulier
– Cadre de lois de l’Education Nationale et pratiques des collectivités territoriales
– Vie précaire et scolarité avec des témoignages des parents d’élèves Roms

Intervenants :
Samuel Delépine, maître de conférences en géographie à l’université d’Angers
Maria Rafaila et Mihaela Dila, parentes d’élèves

Après-midi
Tenue de quatre ateliers :
– Création d’un document ( traduit en roumain) pour expliquer le système scolaire aux parents
– Outils et pratiques pour accueillir les allophones dans les écoles et collègues
– Orienter et accompagner vers les aides extérieures
– Accueillir un élève Rom, préparer l’intégration en informant

Pour s’inscrire, remplir le modèle de courrier à l’IA, sous couvert de l’IEN, (voir le site du SNIUPP 44) avant le vendredi 17 décembre.

Des informations intéressantes sur l’accès à l’éducation des enfants roumains roms en France dans le rapport 2010 du collectif national RomEurope
ou encore dans les recommandations de la Halde du 26 octobre 2009 à l’attention du gouvernement français
Halde 2009 372
et bientôt notre éditorial sur la scolarisation à Nantes Métropole […]
A lire également, la contribution du collectif RomEurope de l’agglomération nantaise dans le dernier numéro de la revue Place Publique
ainsi que les propositions du collectif RomEurope de l’agglomération nantaise, adressées au Préfet, au Recteur et aux élus, et qui développent les conditions d’un accès normal et ordinaire à la scolarisation et à la formation.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :