à l’attention des élus

qui disent que les autres ne font rien et que les « roms » les font beaucoup souffrir.

le lien vers les programmes et instruments européens dédiés à l’insertion sociale et urbaine (de l’inclusion) des populations roms en précarité (en deuxième partie de page)

l’annonce d’un nouveau fond créé pour la formation des médiateurs roms

la page du représentant spécial du secrétaire général du conseil de l’europe pour les questions relatives aux roms

il ets possible de questionner et critiquer l’action des institutions européennes, mais faire croire que rien n’existe en terme de projets, de ressources, de réseaux et de financement disponibles à cette échelle, que les collectivités locales sont seules face à la précarité est un mensonge de plus de la part d’élus motivés par d’autres raisons, bien douteuses.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :