Rezé, communiqué de presse de l’association Ame sam du 24 août 2012

À quelques jours de la rentrée scolaire, les familles roms de Rezé expulsées fin juillet sur demande conjointe de la Ville de Rezé et du Port autonome ont reçu une nouvelle assignation en référé pour le jeudi 30 août.
C’est toujours Gilles Retière, maire de Rezé devenu président de Nantes Métropole, qui demande l’expulsion.

Septième procédure d’expulsion contre les mêmes habitants en deux ans et demi.
Le harcèlement de ce groupe d’habitants présents sur la commune depuis plusieurs années n’a qu’un but, les chasser dans une commune voisine.
Déscolariser les enfants des écoles de Rezé.
Faire place nette.
La suite, c’est pas notre problème.

La mairie de Rezé s’est engagée dans un programme de médiation sanitaire avec Médecins du monde et l’Agence régionale de santé, mais elle ne tient pas ses engagements : elle retire les poubelles et refuse d’installer un branchement d’eau potable.
L’hygiène et la santé des gens, c’est pas notre problème.

Les habitants ont manifesté devant la mairie le lundi 24 juillet.
Faudra-t-il qu’ils viennent y camper pour qu’on les voie ?
La ville de Rezé cumule des dizaines et des dizaines de procédures d’expulsion depuis plusieurs années contre les mêmes personnes.
Des tonnes de terre et d’enrochements.
La désinformation dans le magazine municipal.
Le bon sens, c’est pas notre problème.

La Commission européenne a remis sous surveillance la France pour ces expulsions incessantes et absurdes.
Les promesses du candidat Hollande se sont évanouies.
L’été 2012 rejoue l’été 2010 : on expulse à dix jours de la rentrée scolaire.
C’est pas notre problème.
Quelle est la nouvelle position de Nantes Métropole ?
C’est pas notre problème.
Il n’y a ni humanité, ni fermeté dans l’accumulation de centaines de procédures d’expulsion contre les mêmes habitants précaires depuis dix ans dans l’agglomération nantaise.
Il n’y a rien.

Au vu des dernières décisions gouvernementales, ne serait-il pas temps pour Nantes Métropole d’envisager une nouvelle attitude : accepter une médiation judiciaire ?

le vendredi 24 août 2012 à Rezé.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :