Femmes roms : apprendre le français en chantant

OF du 20 juin 2017 - Chant femmes Rom - Photo

Un moment de plaisir pour les femmes roms, en français, en chansons et en musique.© OF

Depuis janvier, avec le musicien Damien Ruche et l’association Action solidaire Orvault, une sensibilisation à la langue française est proposée, à travers des comptines et chansons.

L’initiative

L’association Action solidaire Orvault est née en novembre 2013 avec pour objectif de rencontrer, accompagner et aider des personnes en situation de précarité sur les thèmes du logement, de la scolarisation des enfants, la santé, l’accès à l’emploi.

L’association travaille depuis avec les familles roms installées sur la commune depuis plus de deux ans, soit trente familles réparties dans trois lieux différents, notamment avec les familles (autour de 70 personnes) du bidonville de la Jalière.

La scolarisation des enfants a été une priorité pour les bénévoles. Depuis, une caravane a été achetée et implantée sur le terrain de la Jalière. C’est là que l’association assure une présence plusieurs soirs par semaine pour proposer aux enfants de l’aide aux devoirs, ou encore tous les lundis matin, pour aider les familles dans leurs démarches administratives, leur recherche d’emploi.

Un répertoire petite enfance

En début d’année, l’association a proposé tous les lundis après-midi, sur le terrain, une sensibilisation à la langue française, à travers comptines et chansons. Six à sept femmes roms se sont ainsi retrouvées de janvier à mai pour une série de séances musicales animées par Damien Ruche du Cam, qui explique : « De l’écoute, des regards, des gestes, des dessins, des rires du jeu. Des histoires de baleines, de coccinelles, d’alouettes, de « perdrioles » ; des mots répétés, des nombres, des actions, des parties du corps : dans ce genre d’expérience ou le public à une langue maternelle différente, j’ai diversifié et croisé les entrées dans les chansons. Le répertoire petite enfance se prête bien à cette pédagogie en passant tour à tour par l’oreille bien sûr, le mouvement, la vue et le toucher. J’ai chaque fois à coeur de favoriser l’expression de l’enfant qui est en chacun de nous. Le projet de transmission aux enfants et bébés donne du sens. »

Fin mai, une rencontre festive a permis aux femmes de donner une interprétation de leur apprentissage, ponctué par la dégustation des gogosh, beignets traditionnels roumains.

« L’objectif est atteint : apprendre en chantant et dans la bonne humeur quelques mots de français sous forme de comptines qui peuvent être chantées aux enfants », souligne Catherine Girault d’Action solidaire Orvault.

Contact. Les personnes qui souhaiteraient rejoindre l’association peuvent écrire à : actionsolidaireorvault@laposte.net ou téléphoner au 06 76 86 06 89 ou au 06 76 83 16 18.

Ouest-France  

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :