Projection documentaire avec les habitants des bidonvilles

22 septembre 2018

Un documentaire de Valérie Mitteaux & Anna Pitoun – 1h41 – France

8, avenue Lénine est un documentaire sur Salcuta Filan et ses deux enfants, Denisa et Gabi. Une famille rom roumaine qui vit en banlieue parisienne depuis quinze ans. Alors que de nombreux responsables politiques continuent d’affirmer que les Roms ont “vocation à rentrer chez eux”, Salcuta fait la preuve que la France a la capacité de les accueillir dignement et que lorsque c’est le cas, il n’y a plus de « question rom ». Car en tant qu’Européenne, Salcuta a choisi. Et chez elle, c’est ici, en France.

Planning définitif :

Vendredi 28/9 Rezé : projection à 19h30 à la salle Ragon, non loin du bidonville.

Depuis Commerce : tram ligne 2 ou 3  jusqu’à Pirmil puis Bus C4 Direction Les SORINIERES descendre à l’arrêt RAGON (CSC de l’autre côté de la Rue en face). Préparation de spécialités culinaires l’après-midi en présence des deux réalisatrices Anna et Valérie.

8 rue Lénine – Rezé 2018-09-28

Samedi 29/9 Orvault : projection à 15h00 sur le bidonville de la Jalière

Non loin de la porte de Rennes / le Cardo / Grand Val – Arrêt Jalière (bus 89). Accueil en début d’après-midi. Goûter prévu.

          8 rue Lénine – Orvault 2018-09-29

Samedi 29/9 Bouguenais : projection à 20h00

Sur le bidonville, petite capacité (30 pers maxi). Une salle municipale a été réservée à proximité en cas de repli nécessaire. Nom et adresse de la salle municipale : Renaud Barrault (les Couëts, rue Andromède). Cette projection se déroulera en principe en plus petit comité.

Publicités

Pour les droits fondamentaux : dans la rue square Daviais le 22/9 à 15h00

19 septembre 2018

La préfète est hors la loi

Les droits fondamentaux (boire, manger, se protéger du chaud et du froid, se laver…) ne sont pas respectés dans notre ville :

– 400 migrants survivent dans un campement indigne au centre de Nantes

– 1974 personnes vivent en bidonville

– 4200 personnes sans domicile ont fait une demande d’hébergement d’urgence en Loire-Atlantique en 2016, le 115 ne dispose que de 25 places par jour !

Les réponses de la mairie

Malgré les déclarations de Johanna Rolland : « quand on dit liberté, égalité, fraternité, c’est bien ; quand on le traduit dans les actes c’est mieux », les réponses de la mairie ne sont pas à la hauteur des besoins que réclame depuis des années la crise humanitaire qui se déroule aujourd’hui sous nos yeux.

Un élan de solidarité

Un élan de solidarité à l’égard de ces populations en détresse s’est construit à Nantes. Il regroupe des associations, des syndicats et de nombreux citoyens et citoyennes qui refusent d’accepter cette situation particulièrement  inhumaine, entretenue par les pouvoirs publics.

L’humanité de demain se construit avec l’accueil d’aujourd’hui

Toutes et tous à la manifestation le 22 septembre à 15H, S quare D aviais , pour dénoncer l’insupportable et exiger de véritables solutions dignes et pérennes !

Tract au format PDF


Conférence débat « L’Europe et les migrants » – Yves Pascouau

3 septembre 2018

Le comité local de Nantes du MRAP propose une conférence-débat avec Yves PASCOUAU : L’Europe et les « migrants ».

– Crise des réfugiés ou crise de la solidarité ?
– Responsabilité de l’Europe et des Etats européens
– Montée de l’extrême-droite et de ses idées
– Rôle des citoyens, des associations et des collectifs

Yves PASCOUAU

 

vendredi 12 octobre 2018 à 20 h 30
Manufacture des tabacs
10 bis bld Stalingrad à Nantes
Arrêt Manufacture ligne tram 1

Conférence « L’Europe et les migrants » avec Yves Pascouau

 


8, avenue Lénine

11 juin 2018

Un documentaire de Valérie Mitteaux & Anna Pitoun – 1h41 – France

8, avenue Lénine est un documentaire sur Salcuta Filan et ses deux enfants, Denisa et Gabi. Une famille rom roumaine qui vit en banlieue parisienne depuis quinze ans. Alors que de nombreux responsables politiques continuent d’affirmer que les Roms ont “vocation à rentrer chez eux”, Salcuta fait la preuve que la France a la capacité de les accueillir dignement et que lorsque c’est le cas, il n’y a plus de « question rom ». Car en tant qu’Européenne, Salcuta a choisi. Et chez elle,
c’est ici, en France.

 

Dimanche 24 juin à 20h au cinéma Concorde

Préventes disponibles sur place au cinéma le Concorde dès maintenant et sur leur site internet à compter du 20 juin.

Une projection proposée dans le cadre du festival Sofilm Summercamp.

Les porteurs du Pass Festival pourront retirer les places pour les séances de leur choix à compter de 45 minutes avant le début des séances dans les lieux de projection respectifs.


Ciné-débat « Les Roms, des citoyens comme les autres ? »

25 mars 2018

 

« Au fil des éclairages d’universitaires, de députés européens, de militants, cette remarquable enquête déconstruit les discours tendancieux sur le « problème rom » pour recentrer le débat autour de la lutte contre la pauvreté et, donc, de la volonté politique. » Telerama

 

 

 

 

Deux projections de ce film documentaire auront lieu dans l’agglomération nantaise :

Le mercredi 4 avril 2018 à 20h00 au cinéma Le Beaulieu à Bouguenais, en présence du réalisateur Samuel Lajus

Le mardi 27 mars 2018 à 20h30 au cinéma Lutécia à Saint-Herblain.

Un événement proposé par les associations locales membres du collectif Romeurope Agglo Solida-Roms Bouguenais et SolRom Saint Herblain dans le cadre des semaines d’éducation contre le racisme et les discriminations.

Projection précédée du reportage « Paroles ouvertes sur l’école, l’accueil des Roms » réalisé sur le bidonville de la Neustrie à Bouguenais en collaboration avec la Ligue des droits de l’Homme.


Samedi 20 janvier 2018 à 14h30 place Royale

11 janvier 2018

« D’ici la fin de l’année, je ne veux plus personne dans les rues » Emmanuel Macron le 27 juillet 2017 à Orléans

Aujourd’hui à Nantes et son agglomération :

23 morts de la rue en 2016 (région pays de la Loire)

300 Mineurs Non Accompagnés à la rue, en squat ou en hébergement solidaire faute de solutions

1 974 personnes vivent en bidonvilles

4 200 personnes sans domicile ont fait une demande d’hébergement d’urgence en 2016 dans le
département de Loire-Atlantique, le 115 ne disposant que de 25 places par jour

60 000 appels sont décrochés par an par le 115, qui apporte 70% de réponses négatives

 

Lettre ouverte : « Plus personne à la rue »

 


Rezé – Les Roms de Nantes en photo

9 janvier 2018

Source : Ouest France daté du 8 janvier 2018

Rosmina et ses deux enfants dans la caravane

Du mardi 9 au mercredi 31 janvier, le mardi de 14h00 à 18h00, le mercredi de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 19h00, le samedi de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00. Maison du développement durable, au pied de la médiathèque Diderot, 50, rue du Château-de-Rezé. Entrée libre.

Voyage photographique au coeur de la communauté rom pour combattre les clichés d’une population (trop) stigmatisée. Environ 1.200 personnes sont installées à Nantes et dans sa région, dont 300 vivent dans des camps conventionnés et viabilisés.

Il faut redire que la majorité des Roms vivote à l’intérieur de camps sauvages, dans des conditions extrêmement précaires, sans eau ni électricité. Et la crainte permanente d’une expulsion.