la scolarisation des enfants roms de l’agglomération nantaise, décembre 2010

31 décembre 2010

Un stage de formation d’une journée le mardi 11 janvier 2011

Le collectif Romeurope de l’agglomération nantaise co-organise avec le SNUIPP 44 et la FSU 44, le mardi 11 janvier 2011, à la maison des syndicats de Nantes, (place de la gare de l’État / boulevard de la Prairie au Duc) un stage d’une journée dédiée à cette question : état des lieux contradictoire, échanges de pratiques et mutualisation d’outils de travail. Les stagiaires sont invités à amener outils et documents qu’ils utilisent ou qu’il sont en train d’élaborer.

Voir la programmation de la journée : site SNIUPsur ce blog)

Il s’agit, à partir des apports des invités et des participants, de construire quelques éléments de réponse dans la classe, comme dans l’établissement et son environnement, à une situation de scolarisation qui n’apparaît pas satisfaisante, qui est très mal prise en compte par l’action publique et ne saurait se contenter d’une explication simpliste (et illégale) par les préjugés ethniques.
Ce stage de formation est ouvert aux personnels d’éducation comme aux autres acteurs professionnels ou associatifs. Il est gratuit – inscription tardive directement à l’adresse du Collectif (romeurope.nantes@gmail.com).

Dans cette perspective, nous proposons ci-dessous un point d’information issu de l’expérience des différentes associations membres du Collectif Romeurope. Lire la suite »


éditorial août 2010, une pétition pour une table-ronde immédiate

31 juillet 2010

Pendant l’été, les expulsions des habitants roms continuent.
Déni de la qualité d’habitants qui ne peut fonder aucune politique de développement et qui s’oppose en tous points à la politique d’inclusion des Roms menée par l’Union Européenne.
Tandis que l’État sarkoziste, en pleine débandade morale et instrumentalisation policière, racialise, amalgame, dénigre, menace et promet d’éradiquer les campements illégaux.
Ici.
Expulsions.
Rezé, Carquefou, Bouguenais.
Expulsions en série.
Nantes a fait le vide au printemps, envoyant sous escorte policière ses habitants roms vers les communes voisines.
Expulsions ordinaires ou moins ordinaires.
En ce moment, la ville de Saint-Herblain s’illustre par un ensemble de pratiques, où la menace pénale, l’intimidation policière, la confusion entretenue entre  roms et gens du voyage (aux dépens des deux groupes) et la criminalisation des habitants roms font craindre une radicalisation de l’action publique encore jamais atteinte, une dégradation supplémentaire de la vie quotidienne des familles et montrent la régression politique à l’œuvre dans certains exécutifs de l’agglomération.

Contre cette politique, nous vous demandons de prendre connaissance et de signer notre pétition ouverte lors du forum mondial des droits de l’homme, fin juin, où nos visiteurs étrangers ont pu mesurer l’égard entre le discours extérieur de Nantes Métropole et la réalité des pratiques concrètes, suscitant perplexité et malaise.
Envoyez votre signature (prénom, nom, ville) par mail à romeurope.nantes@gmail.com Lire la suite »