France Inter – le téléphone sonne – Démantèlement des camps de Roms, et après ?

16 août 2018

France Inter a diffusé une émission « Le téléphone sonne » le 9 août 2018 dédié aux bidonvilles.

La semaine dernière, plusieurs campements ont été démantelés dans la métropole lilloise. Des opérations courantes dans les 38 départements faisant état de ces bidonvilles sur leur territoire. Mais où vont ces familles évacuées ? Quelles solutions pour la population rom ? On fait le point ce soir au Téléphone sonne.

France Inter – Le téléphone sonne

Publicités

Eté 2018 : la valse des expulsions reprend !

6 août 2018

Nantes le 28 juillet 2018

Hier matin, le bidonville de la prairie des Mauves a été vidé de ses caravanes, déplacées sur le bord de la route, les autres biens , précieux en cette période de canicule , ont été détruits ( frigidaires avec nourriture, auvents pour préserver du soleil…)

Un grand nombre d’adultes , en contrat de travail, n’ont pu aller au travail et ont maintenant a choisir entre mettre leurs familles a l’abri ou préserver leur emploi.

Les expulsions sans solutions continuent, depuis plus de 10 ans maintenant . Elles touchent les familles, sans aide ou presque, qui s’insèrent peu à peu, et ces expulsions anéantissent tous leurs efforts concernant la scolarité, la santé et le travail.

Le Collectif Romeurope de l’agglomération nantaise se réjouit du projet de la Maîtrise d’œuvre Urbaine et Sociale en cours mais constate qu’elle ne concernera pour la première année qu’un petit nombre de familles et laisse les autres à la merci d’expulsions et de destructions de leurs lieux de vie, si précaires pourtant, de façon répétées, sans
aucune considération pour leur parcours.

Collectif Romeurope de l’agglomération nantaise.


Projection documentaire avec les habitants des bidonvilles

26 juillet 2018

Un documentaire de Valérie Mitteaux & Anna Pitoun – 1h41 – France

8, avenue Lénine est un documentaire sur Salcuta Filan et ses deux enfants, Denisa et Gabi. Une famille rom roumaine qui vit en banlieue parisienne depuis quinze ans. Alors que de nombreux responsables politiques continuent d’affirmer que les Roms ont “vocation à rentrer chez eux”, Salcuta fait la preuve que la France a la capacité de les accueillir dignement et que lorsque c’est le cas, il n’y a plus de « question rom ». Car en tant qu’Européenne, Salcuta a choisi. Et chez elle,
c’est ici, en France.

Retenez la date, Vendredi 28 et samedi 29 septembre, lieux et heures à préciser (fin d’après-midi et en soirée), probablement à Rezé, Orvault et Saint-Herblain. Précisions prévues 15 jours avant.

 


Anina Ciuciu dénonce « Une politique systématique d’expulsion des Roms en France »

25 juillet 2018

Anina Ciuciu nous parle de la discrimination envers les Roms

Anina Ciuciu, née en janvier 1990 à Craiova en Roumanie, est une écrivaine française, rom de Roumanie. Elle témoigne de son attachement et de son intégration à la société française et démonte les préjugés sur la communauté dont elle est issue.

wikipedia.org/Anina Ciuciu


Près de Nantes, un camp de Roms évacué.

24 juillet 2018

Le camp de Roms de la Botardière a été évacué, ce jeudi 5 juillet, à Couëron. © Archives Ouest France

Jeudi 05 juillet 2018 21:21 – Nantes

Un camp de Roms a été évacué dans la journée du jeudi 5 juillet, à la Botardière, à Couëron. Une quarantaine de personnes, installées sur le site depuis dix ans, ont quitté un lieu jugé « insalubre ».

Un camp de Roms occupé par une quarantaine de personnes a été évacué par les gendarmes, jeudi 5 juillet, entre 8 h et 16 h, à la Botardière, à Couëron, près de Nantes. Ce camp, installé depuis dix ans du côté de Brimberne, entre Couëron et Sautron, faisait l’objet d’une décision d’expulsion rendue par le tribunal récemment, à la demande du propriétaire du terrain.
Les familles ont quitté les lieux dans le calme, n’ayant pas d’autre choix, devant cinquante gendarmes venus mettre à exécution la décision de justice. Des pelleteuses de Nantes métropole ont déblayé les nombreuses carcasses de voitures et autres cabanes vétustes. Le camp se trouvait « dans un état d’insalubrité avancé », confie un observateur. Les familles Roms sont parties sur les routes avec les caravanes encore roulantes, à la recherche d’un nouveau lieu de vie. On ignore où elles ont pu trouver refuge.

Vanessa RIPOCHE. Ouest-France


Le mauvais exemple de la maire des Sorinières

23 juillet 2018

Un communiqué de la Ligue des droits de l’Homme appelle la maire des Sorinières à la responsabilité et à agir dans le cadre des institutions plutôt que d’appeler les habitants à faire pression eux-mêmes dans la rue. Il s’agit certainement d’une maladresse, il faut rappeler que les propos racistes en public sont des délits passibles de prison.

Lettre ouverte de la LDH à la maire des Dorinières


L’accès à l’eau et à l’électricité est un droit

20 juillet 2018

Nantes, le 16 juin 2018

A Madame la Présidente de Nantes Métropole

Madame la Présidente

Environ 250 familles vivent en bidonvilles sur le territoire de l’agglomération nantaise.
Ces familles habitent la plupart du temps dans des caravanes autour desquelles des cabanes ont été construites. Elles ont besoin d’un minimum d’énergie pour se chauffer, conserver les aliments, faire tourner les lave-linges.
Lire le reste de cette entrée »